1. Home
  2. /
  3. Lieux et Monuments
  4. /
  5. Lieux à découvrir
  6. /
  7. Les cimetières
  8. /
  9. Le cimetière intercommunal des...

Le cimetière intercommunal des Joncherolles

Ouvert en 1977, le cimetière intercommunal des Joncherolles a été conçu par son architecte Robert Auzelle comme un « cimetière paysager » et un « complexe funéraire » intégrant un crématorium, un funérarium, un colombarium, un jardin du souvenir et même plusieurs marbreries et entreprises funéraires.

Pour abriter ces services, l’architecte fait aménager au sein de 17 hectares d’espaces verts où se tiennent les sépultures, une série de bâtiments au caractère monumental en béton, surmontés de coques qui permettent l’écoulement de l’eau, pour symboliser la fragilité de la vie.

Les Portes de l’au-delà de Pierre Sabatier au fond de la salle des Néréides lors de l’inauguration du cimetière (février 1977).

Plusieurs œuvres jalonnent le site, notamment les Trois Parques du sculpteur Maurice Calka, les Portes de l’au-delà de Pierre Sabatier dans la salle des Néréides ou encore le fameux Dodécaèdre dessiné par Robert Auzelle lui-même pour s’intégrer au colombarium et qui représenterait l’univers.

Le cimetière est aujourd’hui entretenu sans produits chimiques, abrite un rucher et constitue une véritable réserve écologique. Installé sur d’anciens terrains maraîchers des communes de Pierrefitte et Villetaneuse, il accueille aussi les défunts d’Épinay-sur-Seine, de Saint-Denis et de Saint-Ouen.

En juin 2018, l’ensemble funéraire des Joncherolles a reçu le label « Architecture contemporaine remarquable ».

Pour en savoir plus

Le site du syndicat intercommunal qui gère le cimetière.

Voir l’article en ligne « Le Dernier Rendez-vous des Joncherolles » (septembre 2017).