La Maison du peuple

En 1919, des ouvriers pierrefittois socialistes décident de construire une maison commune pour abriter leurs activités politiques, d’éducation et de culture.
Une souscription permet d’acquérir un terrain boulevard Pasteur, puis un ancien baraquement de l’armée américaine à Stains. Il est transporté et installé à Pierrefitte, puis inauguré le 31 juillet 1920, à l’occasion des commémorations de l’assassinat de Jean Jaurès.
Pour gérer le lieu, une association est créée, les amis de la Maison du Peuple. Les activités se développent, notamment autour de la troupe de l’Oeillet rouge, « groupe artistique d’éducation prolétarienne ».

En 1928, la baraque en bois est démolie et un bâtiment en dur est construit grâce à la participation financière de ses membres et aux nombreuses journées de travail bénévoles le dimanche et les fêtes.
La Maison du Peuple rouvre le 9 mai 1931. Les activités théâtrales reprennent ; et la salle Henri-Barbusse sert aussi de cinéma pendant des décennies. Des cours d’esperanto, des réunions politiques sont aussi régulièrement organisées.
Le bâtiment est finalement racheté par la ville en 1958. Il est rénové en 1971 et 1972. Aujourd’hui encore, il accueille la saison culturelle programmée par le service culture de la ville et les événements des associations locales.