1. Home
  2. /
  3. Articles du journal municipal
  4. /
  5. Comment le Samu installa...

Comment le Samu installa la guinguette à Pierrefitte

 

À l’heure où l’équipe du Samu tire sa révérence, après avoir créé et animé depuis 1997 les joyeux samedis de la guinguette « Au trois francs six sous », retour sur l’arrivée de la troupe à Pierrefitte.

Tout commence en 1982. Le comédien Bernard Bellot fonde avec son ami musicien Alain Eynier la « Section Artistico Musicale d’Urgence » (le Samu) . Le duo entend aller à la rencontre du public avec des spectacles conçus pour être joués dans la rue. C’est aussi l’année où le 8 mai redevient une journée de commémoration nationale et un jour férié. Pour marquer l’importance de cette décision du gouvernement socialiste, le maire de Pierrefitte Daniel Bioton décide l’organisation « d’une très grande fête populaire » chaque année à cette date.

Les fêtes du 8 mai font d’abord la part belle aux associations de la ville, envahissant déjà les rues avec des cavalcades, des défilés et un grand feu d’artifice. À partir de 1991, la manifestation prend le nom de Pierrefête . Elle accueille désormais de plus en plus de compagnies professionnelles pour devenir « une des plus grandes manifestations autour des arts de la rue en Ile-de-France » jusqu’en 2007.

Le Samu est là pour l’ouverture de Pierrefête  91 et présente son « Stand du Festin Carnavalesque » , décrit dans le programme comme une « petite fanfare joyeuse, un vrai défi au pessimisme » . En 1994, les Pierrefittois découvrent « Plasticomédie, un spectacle pour mobilier urbain » . Le Samu s’installe en résidence permanente à Pierrefitte. La troupe coordonne l’organisation de « Pierrefête 95 » et en 1997 propose à la mairie, toujours en quête d’idées pour revitaliser le centre ville, la guinguette « Au trois francs six sous ».

La première s’ouvre à 11h03 le 4 octobre 1997 dans un espace aménagé de la halle couverte du marché Jean-Jaurès. On change déjà ses devises pour acheter à boire et à manger. Pour ce premier rendez-vous, une chanteuse lyrique et son pianiste jouent des airs d’opérettes et de comédies musicales. Suivront, une fois par mois le samedi jusqu’à 13h06, les pirates de l’Hydragon et de nombreuses invitations à la fête et aux voyages…

—————————————————————————————

Pour raconter cette histoire, des ressources sont disponibles aux archives municipales :

  • des photographies conservées parmi plus de 20 000 tirages ou négatifs des collections municipales,
  • la collection complète des journaux municipaux,
  • les archives relatives à la redynamisation du centre ville dans les années 1980 et 1990 et à l’organisation des fêtes du 8 mai.

Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de votre quartier ou sur un événement local, vous aussi, vous pouvez faire des recherches à travers les collections municipales.  Prenez un rendez-vous avec le service Archives-Documentation de la mairie au 01 72 09 33 11 ou par email : archives-doc@pierrefitte93.fr