40 ans de Foulées pierrefittoises

L’affiche de la course pédestre du 31 mai 1975 (2Fi 349).

À l’occasion des 40 ans des célèbres Foulées, la ville de Pierrefitte organise une exposition rétrospective retraçant l’histoire de cette course pédestre qui continue de mobiliser des centaines de personnes chaque année dans les rues de la ville.

La course à pied fait partie du patrimoine génétique de la ville de Pierrefitte et de ses habitants. Créé en 1900, le Club Athlétique de Pierrefitte se veut déjà à cette époque « omnisport » en proposant à ses adhérents de la course à pied, de la marche et de la natation. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la municipalité crée les premiers « cours municipaux » de sport. En 1971, les scolaires de Pierrefitte remportent même les jeux d’athlétisme de la Seine-Saint-Denis.

Arrivée de Guy Jouvenelle lors des Foulées pierrefittoises de 1979 (3Fi 16_65).

La première édition de la course pédestre la plus populaire de la ville se tient le 31 mai 1975 à partir de 21h. 120 coureurs dont 12 femmes se trouvent alors au départ de la rue de Paris pour parcourir les 8 kilomètres de l’épreuve qui devient, dès l’année suivante, les « Foulées pierrefittoises ». C’est Jean-Marie Wagnon, ancien recordman de l’heure et des 20 kilomètres, qui donne le coup d’envoi. Quatre tours plus tard, le Pierrefittois Guy Jouvenelle remporte cette première course.

Depuis 1975, les Foulées pierrefittoises se déroulent à la même période (courant mai) et s’inscrivent dans l’esprit de la population comme les courses de l’Ascension. Elles sont l’occasion pour de nombreux participants de tester leurs capacités physiques et psychiques pour affronter, entre autres, la célèbre montée de la butte Pinson.

La course des filles de 7 à 11 ans lors des 24e Foulées pierrefittoises (1999).

Une course ouverte à toutes et tous

Au fil des années la course s’ouvre à un public de plus en plus large. En 1976, une course de 4 kilomètres réservée aux cadets est organisée. L’année suivante les seniors et les juniors ont eux aussi leur propre course. En 1981, les plus jeunes battent également le pavé sur une distance d’environ 1 kilomètre de la mairie (point de départ) à l’église (point d’arrivée). Depuis, les courses pour enfants connaissent un engouement particulier, avec un succès notable des courses pour les tout petits dès 2005.

Une professionnalisation de la course

En 1984, la course est portée à 10 kilomètres. En 1987, les Foulées s’internationalisent avec la victoire d’un Polonais, M. Wojcik. Dès 1995 la distance est labellisée et mieux encadrée avec trois boucles au lieu de quatre sur un parcours modifié mais toujours aussi difficile. Par la suite, de nombreuses délégations étrangères font la renommée de l’épreuve. Citons par exemple la victoire du Djiboutien Ahmed Saleh en 1996 ou encore celle de l’Ukrainienne Tatiana Belovol en 1996 et 1997.

L’histoire des Foulées pierrefittoises ne se résume cependant pas à une succession de dates. La réussite de chaque édition tient aujourd’hui à tous ces femmes et hommes anonymes ou non qui font en sorte de répondre aux besoins techniques et sportifs des participants. Chaque année cette course pédestre est l’illustration d’une union réussie entre amour du sport et solidarité locale.

L’exposition « 40 ans de foulées pierrefittoises » s’est tenue du 6 au 21 mai 2015 au premier étage du hall de l’hôtel de ville. Depuis cet anniversaire, ce parcours historique conçu par les archives municipales fait régulièrement l’objet d’un nouvel accrochage tous les mois de mai…