1. Home
  2. /
  3. Articles du journal municipal
  4. /
  5. Alcide d’Orbigny, voyageur naturaliste

Alcide d’Orbigny, voyageur naturaliste

[Portrait d’Alcide d’Orbigny]

Voyageur émérite et passionné né voilà tout juste 210 ans, Alcide Dessalines d’Orbigny a révolutionné le monde des sciences naturelles.

Passionné dès son plus jeune âge par les sciences naturelles, le jeune Alcide d’Orbigny s’embarque à 24 ans sur un bateau transatlantique pour le compte du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris. Sa destination ? L’Amérique du Sud, en passant par le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay, le Chili, la Bolivie et le Pérou pour un voyage qui va durer près de huit ans. De ce périple, il rapporte une moisson scientifique inestimable dont la découverte de très nombreuses espèces, notamment 157 espèces de mammifères, 783 oiseaux, 718 mollusques, 4 834 arthropodes et au moins 2 370 végétaux…

Un héritage impressionnant

À sa mort à Pierrefitte en 1857, Alcide d’Orbigny laisse aux générations futures une œuvre impressionnante composée de 11 volumes, 4 747 pages, 302 planches couleurs et 122 planches en noir et blanc. Ce travail, intitulé Voyage en Amérique méridionale, constitue un patrimoine d’une richesse exceptionnelle qui, aujourd’hui encore, représente toujours une référence à l’échelle internationale ! Il représente aussi, pour ses lecteurs, un beau témoignage des conditions dans lesquelles se déroulaient, il y a un peu moins de deux siècles, les recherches dans les contrées les plus reculées du monde.

Alcide d’Orbigny laisse par ailleurs nombres de traités concernant la botanique, la zoologie, la géographie, la géologie et l’ethnographie.

Le naturaliste a vécu à Pierrefitte dans une grande demeure de l’ancienne rue Gloriette (aujourd’hui rue Étienne-Dolet) parfois appelée « Le Château » ou « Le Château Frédérick-Lemaître » dans les cartes postales 1900. Il est enterré au cimetière communal de Pierrefitte-sur-Seine. Une rue porte son nom dans la commune depuis 1899. Depuis le lancement du tramway T5 en 2013, une station lui rend également hommage. Elle permet à tous de se rendre à la médiathèque Flora-Tristan…

[Article d’octobre 2012, mis à jour en décembre 2018]