1. Home
  2. /
  3. Articles du journal municipal, Pas à la une
  4. /
  5. Armand Brette, histoire d’un...

Armand Brette, histoire d’un érudit

L’historien Armand Brette (1848-1912) a vécu et est mort à Pierrefitte. Cet érudit a consacré une grande partie de son œuvre à la Révolution française.

Sa tombe, située au cimetière communal, est à l’image du personnage, sobre et discrète. Armand Brette fait pourtant partie des célébrités pierrefittoises, une rue porte même son nom dans le quartier de la gare. Après avoir combattu durant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 et entamé sa carrière au sein de la Caisse des Dépôts et Consignations, il décide de s’adonner pleinement à sa passion, l’Histoire. Minutieux et doté d’une grande rigueur, Armand Brette consacre des années à l’élaboration de ses travaux, avant de les publier. Au début des années 1890, il commence à se faire connaître en collaborant à la revue La Révolution française et en publiant son premier ouvrage Le Serment du Jeu de Paume.

Loin de vivre reclus dans une quelconque tour d’ivoire, Armand Brette se fait connaître et apprécier des Pierrefittois grâce à sa philanthropie. En 1907, il instaure, en accord avec le Maire de l’époque, un prix octroyant chaque année un livret de 5 francs de la Caisse de retraites pour la vieillesse à deux filles et deux garçons fréquentant l’école de Pierrefitte, “qui se seraient fait remarquer par leur bonne conduite, leur politesse et leur bonne tenue”. À la création de ce prix, l’historien émet le souhait de demeurer un donateur anonyme, mais stipule qu’après son décès, la récompense devra porter le nom de sa regrettée épouse, Louise Danguy. Tout un symbole pour cet homme discret et empreint d’une profonde humanité.